Immo direct

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance vie ?

L’assurance-vie, le placement préféré des Français, présente différents atouts. On le compare souvent à d’autres produits d’épargne. 

Assurance-vie : fonctionnement, conditions, plafonds

Zoom sur les avantages insoupçonnés de l’assurance-vie

En 2021, l’assurance-vie affiche encore des chiffres imbattables. Elle enregistre de nouveaux records, d’après les chiffres publiés par la Fédération Française de l’Assurance :

  • Une collecte nette de 14 Mds € depuis le début de l’année (en hausse de +17,8 Mds € par rapport à l’année civile précédente). 
  • Des encours avoisinant les 1 848 Mds €

Les chiffres de la FFA illustrent parfaitement l’engouement des épargnants français pour l’assurance-vie. Ils sont généralement attirés par la fiscalité avantageuse de cette enveloppe. Vous pouvez choisir entre deux options au moment de la souscription :

  • Placer votre argent sur un contrat monosupport (plus sécurisé)
  • Souscrire un contrat multisupport (plus performant, mais risqué)

Le taux de rendement du fonds en euros ressort à 1,10 % (source : FFA). C’est supérieur à celui du livret A : 0,50 %. En moyenne, les fonds en euros peuvent délivrer une performance à 8 % sur 3 ans, 15 % sur 5 ans et 25 % sur 8 ans. 

Plus volatiles, les unités de compte (UC) délivrent des rendements plus intéressants, en contrepartie d’un risque de perte en capital. 

D’autres avantages inhérents de l’assurance-vie

L’assurance-vie est également appréciée pour sa souplesse. Le capital accumulé est toujours disponible, contrairement au PER. Le titulaire du contrat peut choisir d’y effectuer un rachat partiel ou total. La deuxième option n’est pas très avantageuse fiscalement, car elle entraîne la perte de l’antériorité fiscale du contrat. 

Il existe 3 modes de dénouement d’un contrat d’assurance-vie :

  • La sortie en capital.
  • La sortie en rente viagère
  • La sortie en cas de décès du souscripteur. On parle ici de la transmission du capital aux bénéficiaires désignés par l’assuré.

Souvent, les frais d’adhésion, et les frais sur versement sont gratuits, surtout les meilleurs contrats d’assurance-vie du marché. En ce qui concerne la fiscalité applicable aux rachats, elle reste avantageuse. Seuls les gains, c’est-à-dire les intérêts, sont imposables en cas de rachat partiel ou total. 

Afin de bénéficier d’un abattement annuel de 4 600 € (ou 9 200 € pour un couple pacsé ou marié), il faut éviter les retraits avant 8 ans. Il s’applique directement sur les intérêts générés par votre contrat.

D’autre part, l’assurance-vie constitue un outil de transmission par excellence. Il permet, en effet, de transmettre un capital à une ou plusieurs personnes hors succession (pour les primes versées avant 70 ans). Les bénéficiaires bénéficient ainsi d’un abattement forfaitaire de 152 500 €. 

Il est vivement conseillé de récolter plus d’infos sur les contrats d’assurance-vie avant d’en souscrire.

Exprimez vous !