Immo direct

Louer en meublé non professionnel, c’est quoi ?

Tout individu souhaitant placer son argent dans l’immobilier locatif meublé peut louer en meublé non professionnel et profiter du statut qui allège significativement sa fiscalité. En devenant LMNP, le loueur est un micro-entrepreneur, c’est-à-dire qu’il revêt la qualité d’une micro-entreprise assujettie au paiement de bénéfices industriels et commerciaux.

Pour devenir LMNP, les revenus locatifs encaissés tous les ans ne doivent pas dépasser la somme de 23 000 euros. Aucun enregistrement au RCS n’est cependant exigé au LMNP. Dans le cas échéant, il devient LMP, loueur en meublé professionnel, et doit impérativement s’enregistrer au RCS.

En ce qui concerne la fiscalité, LMNP et LMP doivent s’acquitter de l’impôt sur la fortune immobilière ou IFI. Cependant, outre le paiement de cette taxe, le principal avantage que permet en particulier le statut de LMNP est la défiscalisation sur le long terme, dans la majorité des cas sur une période de plus de 20 ans si le loueur choisit d’être soumis au régime réel d’imposition.

Peut-on basculer de la location nue vers la location meublée ?

Il est désormais reconnu que la location meublée rapporte plus que la location nue. Les investisseurs louant leur bien nu peuvent éventuellement le transformer en bien meublé. Pour cela, aucun déficit foncier ne devra être enregistré au cours des trois dernières années pendant lesquelles le bien a été loué nu.

Le bail locatif doit également être retouché : ce changement n’est toutefois opérable qu’au moment de l’expiration du bail en cours, et bien entendu avant la prise d’effet du nouveau bail.

En ce qui concerne les déclarations administratives, le loueur en meublé est tenu de faire immatriculer son entreprise et de déclarer son début d’activité au greffe du tribunal de commerce. En effet, il passe du statut de loueur classique à celui de micro-entrepreneur.

Exprimez vous !