Immo direct

Quel est le montant minimum d'une assurance vie ?

Pour investir dans une assurance-vie, la question sur le choix du meilleur contrat se pose, de même que de l’assureur en charge de sa gestion. Les conditions d’adhésion sont définies par ce dernier, dont les montants minimums, que ce soit de souscription ou de versement. C’est pourquoi, il est important de bien réaliser les comparatifs avant de choisir et ce, en fonction de vos objectifs.

 

Montant minimum pour la souscription

Certaines assurances-vie sont plus sélectives et proposent un montant de souscription élevé, tandis que d’autres fixent un montant accessible à tous. La majorité n’exigent pas de montant initial de versement. C’est le cas, par exemple, de l‘assurance-vie Swiss Life Stratégic Premium de Perlib qui fait partie des meilleurs contrats, avec son rendement en fonds en euros de 2.3% en 2021. Parmi les contrats les plus intéressants, citons aussi Cashbee+ Climat de Cashbee, avec un versement initial minimum de 500 euros, et dont le rendement en fonds en euros est de 1.90% en 2021. Le contrat Liberté Vie de Meilleurtaux Placement fait aussi partie de ceux les plus avantageux, avec un versement initial de 500 euros et son rendement en fonds en euros de 1.65% en 2021.

Save Up, Piggy Bank, Money, Coins

Quels montants pour alimenter votre contrat ?

Dans la majorité des cas, les montants sont libres et volontaires, c’est-à-dire que vous pouvez choisir vous-même la somme que vous allez injecter dans votre compte pour l’alimenter et ce, à votre propre rythme. Vous pouvez aussi opter pour les versements programmés : dans ce cas, vous autorisez un prélèvement bancaire à une fréquence régulière (tous les mois ou tous les 3 mois), et dont le montant est fixe. Cette option n’est intéressante que si vous disposez de revenus réguliers et stables.

Il n’y a pas de montant maximum autorisé pour alimenter votre assurance-vie. Cependant, c’est votre défiscalisation qui sera plafonnée, étant donné que vos versements seront déduits de vos revenus imposables.

 

L’importance des simulations

En bref, vous pouvez déterminer le montant que vous allez verser dans votre assurance-vie en réalisant des simulations ponctuelles pour les versements libres, et une simulation régulière, en fonction de l’évolution de votre situation financière, dans le cas des versements programmés.

Vous pouvez aussi simuler le montant de vos versements en fonction de vos objectifs de capitalisation à terme, ou de vos objectifs de rente si vous souhaitez bénéficier d’un complément de retraite au moment où vous quittez la vie active.

 

Booster vos encours et vos rendements avec les supports en unités de compte

Si vous souhaitez booster vos encours, de même que le rendement de votre contrat, vous pouvez souscrire à un contrat multisupport qui propose des unités de compte diversifiées. Celles-ci sont mieux rémunérées que les fonds en euros classiques, mais attention aux risques qui sont au rendez-vous. Si vous ne maîtrisez pas bien leur fonctionnement, songez alors à vous faire guider par un conseiller en gestion de patrimoine qui vous expliquera leurs avantages en lien avec vos objectifs d’épargne, et leurs inconvénients. Cela afin de vous permettre d’y souscrire en toute sérénité.

 

Ajuster vos versements en fonction de vos encours

Si vous avez des objectifs précis en termes de capitalisation, vous pouvez ajuster les versements que vous effectuez en fonction de vos encours. Vous demanderez le montant de ces derniers à votre assureur ; pour rappel, ces encours correspondent au montant du capital fructifié, c’est-à-dire avec les intérêts. Vous obtiendrez facilement leur montant sur un contrat monosupport – en fonds en euro. Pour un contrat multisupport, vous aurez la possibilité d’être informé si vous avez réalisé de la plus-value au jour de la consultation de vos encours ou, à l’inverse, de la moins-value.

Exprimez vous !